F44C3953.jpg

« Le premier facteur de réussite d’un potager est d’en faire ce que l’on veut », disait l’agronome Olivier de Serres.

C’est ce qu’a réalisé l’association Ville en Herbes en créant un jardin partagé Faure’Midable, Porte de Vincennes, défiant l’environnement hostile qui l’entoure.

Aujourd’hui nombre d’habitants de cette cité attenante au périphérique parisien ont investi le jardin pour y créer le potager dont ils n’osaient rêver. Les fraises y sont sucrées, les tomates juteuses et des fleurs se dégage une odeur envoutante.

 

Depuis 2007 Loïc et Laurent, créateurs de l’association Ville en Herbes, se battent pour que les jardins existent en tous lieux et soient investis par tous les publics.

Ils mènent des actions en faveur de la biodiversité, font connaître la faune et la flore sauvage et promeuvent des techniques de jardinage respectueuses de l’environnement.

Ils ont pris possession de cet extrait de la charte des réseaux du Jardin dans tous ses états:

« En cultivant la terre, ce sont des solidarités nouvelles, des échanges, l’épanouissement personnel, le respect du monde vivant, le bien-être que l’on irrigue, que l’on amende comme le terroir d’un nouveau développement durable et désirable ».

Ils en sont persuadés, le jardinage améliore le bien-être des habitants en ramenant de la nature en ville. Il amène des notions de solidarité, de respect et d’entre-aide.

C’est en partant de ce constat qu’ils ont aménagé en partenariat avec la RIVP et laVille de Paris un petit jardin de proximité, le jardin Elie Faure. Ils y animaient des ateliers pour les enfants des immeubles voisins. Puis leur vint l’idée de créer un jardin dans un espace hostile inoccupé jusque là: le jardin Faure’Midable.

On disait à Loïc qu’il fallait être fou pour vouloir créer un jardin en bordure du périphérique parisien, il a répondu que c’est précisément là qu’il fallait le faire.

Alors pendant des mois, ils ont mené des travaux avec une poignée d’habitants des alentours désireux de cultiver une petite parcelle près de chez eux et de connaitre leurs voisins.

Le jardin terminé, c’est un brassage culturel qui s’y exprime. Simon et Noémie, Internes en médecine, tiennent leur parcelle voisine à celle de Chauncey, 10 ans qui participe depuis tout petit aux ateliers jardinage de Loïc. Farida et ses deux amies ont pris 3 parcelles qu’elles partagent, chacune vient s’occuper du jardin des autres suivant leurs disponibilités. Sous le soleil, les jardiniers en herbes échangent conseils, semis et apéritifs sous l’oeil bienveillant de Loïc.

Ville en Herbes et ses jardiniers ont réussi à créer ensemble un lieu solidaire, un lieu d’échange, un lieu où les abeilles et les vers de terre se plaisent autant que les plantes qui y sont cultivées, un jardin de partage.

 

* extrait de la charte du réseau du Jardin dans Tous Ses Etats, Eric Predine, « Des jardins en partage ».

F44C2606.jpg
F44C1071.jpg
DSCF4108.jpg
F44C4248.jpg
F44C4047.jpg
DSCF4160.jpg
F44C3425.jpg
F44C9212.jpg
F44C4227.jpg
F44C3320.jpg
F44C5876.jpg
DSCF0005.jpg
F44C3378.jpg
F44C4576.jpg
F44C4232.jpg
DSCF4435.jpg
F44C9095.jpg
DSCF4302.jpg
F44C6027.jpg
F44C4502.jpg
F44C4076.jpg
F44C4003.jpg
F44C4008.jpg
F44C4475.jpg
DSCF4362.jpg
_MG_8027.jpg